Présentation Générale du Corpus

Dans ce site, nous vous proposons de travailler sur l’image de la police dans la société française.

Spectacles de divertissement par excellence, les films et séries policiers font partie de la pensée, de l’idéologie  de nos sociétés. En fait, ils jouent sans doute un rôle social plus important qu’on ne le pense habituellement. 

Afin de travailler sur ce thème, il est primordial de réfléchir à l’image que le travail policier en France véhicule à travers des films et des series. 

 Ensuite notre réflexion portera sur quatre questions:

-Comment se traduit la réalité du terrain ? 

– Comment la figure du gendarme devient-elle le vecteur d’un discours spécifique ?

-Comment expliquer à des apprenants étrangers les rouages de la police française?

-En quoi, le choix du thème de la police rejoint les principes de la  perspective actionnelle instituée par le CECR ?

Ce corpus réuni 4 séquences de films s’inscrit dans une perspective diachronique permettant ainsi de mettre en relation l’histoire de la langue, des mots avec la réalité socio-historique d’un pays. Il reflète également différentes figures de la police en France.

– Les enquêtes du Commissaire maigret:

  • Les enquêtes du commissaire Maigret se présente comme le précurseur des séries policières françaises. Les épisodes sont filmés “de nos jours”, les scènes de rue en décors réels, en extérieur. Le générique ne les présente pas comme un téléfilm, mais comme une émission.

– Julie Lescault

  • Même si la série est loin d’être un chef-d’oeuvre, il faut lui reconnaître un mérite : en 1992, lors de son lancement, c’est la première série policière française où le héros est une héroïne. Julie Lescaut “est la première femme policière, elle travaillait dans un monde d’hommes, elle était divorcée… ça tranchait avec les séries de l’époque” note Marjolaine Boutet, auteur de Les séries télé pour les Nuls. Cette série est un reflet de l’évolution de la figure de la police. La représentation de la femme policière, exerçant de l’autorité bouleverse de ce fait la représentation de la famille.

– Plus belle la vie

  • Plus belle la vie s’organise autour de la vie quotidienne des habitants et d’intrigues policières : La séquence met en évidence une jeune femme française, Samia Nassri, d’origine algérienne, issue d’un quartier « sensible » intégrant la police de Marseille.

-Les gendarmes à Saint Tropez

  • Pendant longtemps, le cinéma français a surtout utilisé le gendarme comme un figurant. La sortie du Gendarme de Saint-Tropez, en 1964, a modifié cette situation. La starification de Louis de Funès a permis à la figure du gendarme d’acquérir une plus grande visibilité dans la société française des années soixante, jusqu’à en faire un héros populaire à travers le personnage de Cruchot. En six films, de 1964 à 1982, Cruchot est devenu une incarnation, en partie caricaturale, du gendarme et de son inscription dans la société : la Gendarmerie nationale oscille-t-elle entre condamnation et utilisation du stéréotype que développe cette série cinématographique ?

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s